Et après ?

Nous faisons le pari que le séjour passé en ce lieu permettra à chaque enfant d’inventer sa propre voie, de se révéler à lui même ; en effet les enfants dits « à problèmes » recèlent comme chaque enfant des potentialités souvent étouffées par les romans sociaux et familiaux. Les exemples ne manquent pas de ces trajectoires spectaculaires nées de « destins brûlés », rendues possibles grâce à des rencontres « réhabilitantes ».

La Vie pour École a pour ambition de travailler le lien à des structures éducatives et professionnelles qui pourront accueillir l’adolescent devenu majeur.

Et après…

Les enfants restés quelques années à Champrieux se reconstruisent peu à peu pour être en capacité d’inventer leur vie. Certains passent des CAP, d’autres intègrent collège puis lycée…

À 18 ans ceux qui en sont capables s’installent en appartement autonome aux alentours et apprennent, tutorés par un référant de l’institution, à apprivoiser la liberté…

Le lien à Champrieux demeure, car « La Maison » reste ouverte aux enfants devenus adultes, qui y ont grandi.